BOUTEILLE A LA MER DE DJERBA ET DU SAHARA...

17 février 2009

DJERBA, UN OASIS DE DOUCEUR...

soleil013


Petite parlotte sérieuse à propos de Djerba :


Femme de bedouin,1900.

File:Bedouin woman - Tunisia - 1899.jpg


Djerba, parfois orthographiée Jerba (جربة), est une île de 514 km².
Ce petit bout de terre de 25 kms sur 20, est situe dans le golfe de Gabes.
C'est la plus grande île des cotes d'Afrique du nord. Sa capitale est Houmt Souk (44 555 habitants), tandis
que l'île en compte 140 000 au total.

Ulysse l'aurait traversé, et c'est une des seules terres tunisiennes ou
le Berbère est encore parlé.

Djerba vue du ciel

File:Djerba, Guettayas, Jiliji, Boughrara.jpg 

Elle est reliée au continent par un bac assurant la traversée entre Ajim au sud-ouest de l'île et Jorf (la traversée dure environ 15 minutes), et par une voie de 7 kilomètres remontant à l'époque romaine et reliant l'extrémité sud-est de l'île (localité d'El Kantara) à la péninsule de Zarzis.


Afrique_2


Nous voici arrivés sur l'île de Djerba, au sud-est de la Tunisie.

Nous y retrouvons d'emblée ce calme et cette sérénité qui n'appartient qu'aux ambiances insulaires méditerranéennes.
Entre 2 concertos de cigales, le temps s'étire comme un chat.
Et nous aussi.

tunisia11


File:Djerba el mouradi menzel hotel-3.jpg


Verdeur douce des palmiers et des oliviers au loin.
Blancheur éclatante des maisons et bleu djerbien assortis à celui de la mer.

Le décor est planté et il fait chaud.
Nous sommes en plein
mois d'août 2007.


File:Maison Djerba.jpg


Une fois n'est pas coutume, on a pris un package Vol + hébergement 1/2 pension.
Non pas qu'on soit devenu subitement handicapés des neurones pour ne pas pouvoir se faire nos résas nous même comme d'habitude, simplement le prix était réellement attrayant.

Nous arrivons à l'aéroport de Zarzis sur le continent et nous sommes immédiatement parqués dans un gros bus chargé de faire la livraison de touristes frais dans tous les hôtels.


La route qui mène à l'île de Djerba


File:Tunesien Roemerdamm 1.jpg


Au bout de 10 mn d'ambiance " Pousse la banane et moue le café dirladi ladada ", je tâte déjà le cauchemar qui commence.

Le pire c'est que tout est tellement organisé, qu'on a déjà une réunion obligatoire prévue à l'hôtel, et un panel d'excursions pour le lendemain avec absolument zéro choix, si ce n'est, Mr est trop bon, l'option A,B,ou C.
(avec ou sans boissons, départ du matin ou de l'aprem etc...), nous annonce la guide dans le bus.

foule003

La dite réunion " O-BLI-GA-TOI-RE " doit nous servir à nous mettre en garde des dangers de Djerba.
(on croit rêver).
Ça va des pick pocket, aux coups de soleil en passant par l'harissa et les moustiques.
Non je n'exagère pas.

Évidement on y va pas. On veut utiliser notre package pour ce que nous souhaitions : un superbe hôtel et nos vols + un repas du soir très tardif, point barre.
Hors de question de suivre le troupeau pour les ballades pre-mâchées.
Le grand mystère, c'est comment des gens peuvent supporter ça ?

Nous nous installons dans notre hôtel, le Yadis, qui franchement est bien au delà de nos espérances.


L'entrée

tunisia33

Le café berbère

tunisia40

Le spa

tunisia22

Le salon

tunisia58

La piscine intérieure


tunisia38

La piscine extérieure

tunisia59


Et la cerise sur le gâteau, la plage privée



File:Djerba el mouradi menzel hotel beach-2.jpg


Nous n'avons jamais connu un tel luxe. Nous croisons même une ministre française dans la clientèle.
De quoi se prendre pour le Khalif à la place du Khalif...

Au bord de la piscine on avise.


tunisia42


C'est bien joli tout ça, mais on a d'autres projets que de rester dans notre une prison dorée pour attendre que ça se passe.
On décide d'aller à pieds dans le village voisin pour trouver auprès des habitants, un djerbien qui serait disponible pour nous servir de guide, qu'on paierait à la journée et qu'on inviterait à déjeuner avec nous le midi.
Plus qu'un guide dont on pourrait très bien se passer nous voulons quelqu'un qui nous fera connaître Djerba vue par un djerbien.
Et on tombe sur Salahedine, 18 ans, l'air doux et gentil, un peu timide et qui, apparemment, connaît l'île comme sa poche.

On se donne RV pour le lendemain.

Bye Bye le troupeau, à nous Djerba la douce !

Palmiers_1

Posté par Sunhae à 09:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


23 février 2009

BALLADE DJERBIENNE

Femme berbère, 1910

File:Berber tunisie 1910.jpg


Ainsi donc nous voila lances à travers l'île.
Voici ses principaux centres d'intérêt en images...


Pour nous suivre en ballade, voici une carte :



File:Djerba topographic map-fr.svg


MIDOUN

MIDOUN est la première ville qu'on rencontre quand on s'éloigne de la zone touristique (à 4 km à droite de Midoun sur la cote, ou se situe la majorité des hôtels).
A premières vues, avec les dizaines de boutiques a souvenirs et ses rabatteurs, on a plutôt l'impression de se trouver dans un bazar à touristes à ciel ouvert.
A premières vues seulement...
Ce qu'il faut impérativement faire, c'est vous faire accompagner d'un guide local comme nous l'avons fait.
Et si possible un gars du pays, pas ceux employés par les multinationales hôtelières qui ont des " contrats d'intérêt " avec tous les commerçants et les sites ou il vous traînera.
D'abord vous ferez un geste utile (les familles djerbiennes sont nombreuses et vivent avec de faibles ressources), il vous éloignera des attrape-nigauds, et ensuite, vous découvrirez l'âme de Djerba dans une atmosphère très
éloignée de " pousse la banane et moud le café ".

Pour Midoun, le meilleur jour de visite est le vendredi, jour de marche.


Marche de Midoun


Ses épices...

tunisia68

Ses poteries...
   
tunisia48

Ses bonbons...

tunisia35


Découverte d'une curiosité locale, le chameau magique :
Qui coule uniquement quand vous le souhaitez.


File:Chameau-magique.jpg



Une autre spécialité djerbienne : la gargoulette.
C'est un ragoût de viande qu'on enferme hermétiquement dans une amphore.
On laisse le tout mijoter longtemps au feu de bois.
Et pour manger, on casse l'amphore.


tunisia31


La gargoulette c'est divin mais le piment présent dans la majorité des plats c'est quelque chose...


James prend des couleurs


tunisia7


Barbara attaque son 3 ème litre d'eau
(ça se voit que je souffre, non ?)

tunisia1


La Fantasia

c'est un spectacle équestre qui a lieu tous les ans au mois d'août.
Les purs sang arabes sont magnifiques et l'agilité des cavaliers vaut le déplacement.

File:Cavalier arabe en costume de Fantasia - Tunisie.jpg


Ça commence par l'arrivée des musiciens

tunisia27

Et puis...




File:Tuinisia djerba midoun fantasia-5.jpg


File:Tuinisia djerba midoun fantasia-7.jpg

Près de Midoun, la mosquée solitaire, plutôt originale car d'habitude les mosquées sont situées au centre des villages.
Paumée et charmante entre mer et oliviers.

File:Somewhere near Bedouine.jpg


tunisia10


Son gardien, un amour, nous offre le thé à la menthe.

File:Thé menthe sidi bou said.jpg


TAGUERMESS

Taguermess est célèbre pour son phare.

Et son parc Djerba explore.
On y trouve un menzel (ferme typique djerbienne) et un Houch (maison traditionnelle djerbienne).
Le menzel est une propriété djerbienne composée d'une ferme, des jardins, du puits et du moulin a huile, le tout clôturé par des buissons de figuiers de barbarie.
Le Houch est la maison d'habitation.
Le parc contient aussi une mare aux crocodiles.

Houch et Menzel

File:Cour intérieure houch djerbien.jpg


tunisia16


tunisia18


tunisia21

tunisia28


De très belles portes en étoffes ou en bois

tunisia29

tunisia30


Quelques vidéos sur ces habitats traditionnels
:

Menzel

http://www.djerbaexplore.comwww.djerbaexplore.com/eng/heritage-culture-djerba-videosheritage-culture-djerba-videos4.html

houch

http://www.djerbaexplore.comwww.djerbaexplore.com/eng/heritage-culture-djerba-videosheritage-culture-djerba-videos2.html




HOUMT SOUK

Houmt Souk est la capitale de l'île, et comprend 65 000 habitants.

Certains disent qu'elles ressemble à la Grèse. Nous, nous avons eu cette impression dans toute l'île.
Mêmes cactées et oliviers à perte de vue.
Même terre ocrée, et surtout mêmes couleurs blanches et bleues si lumineuses.


Le Fort Borj El Kekir

Construit en 1289


File:Djerba Fort.jpg


File:Fort Djerba Tunisia.jpg


the_tunisia3


Mosquée des étrangers côté rue

File:Mosquée Étrangers.PNG

Et côté jardin

File:Minaret in Houmt Souk.jpg

Mosquée des Turcs

File:Mosquée Houmt Souk.jpg



LA SYNAGOGUE DE LA GRIBA A HARA KBIRA


Hara kbira est un village au sud d'Houmt Souk, dans les terres, ou vit une communauté de 1000 juifs environ. Il est célèbre avant tout pour sa Synagogue, La Griba parmi 11 autres.
Cette synagogue est l'une des plus anciennes et des plus réputées au monde.
Construite selon la légende à un endroit ou un os de Dieu serait tombe, elle renferme la plus ancienne torah connue à ce jour.
Elle est un lieu de pèlerinage important tous les mois de mai.


File:El-Ghriba Synagogue.jpg

Contrairement aux mosquée ou il faut être musulman pour entrer, on peut la visiter à condition de faire une petite offrande (pièces) et pour les hommes, de porter la Kipah.

File:Djerba, Synagoge La Ghriba Jan 2002 Innenansicht 5.jpg


Résidence des pèlerins juifs

File:Residence of Ghriba Djerba.JPG


AJIM

Ajim est un petit port de pêcheurs au sud-ouest de l'île.
Tout mignon et tranquille.
Les ressources y sont principalement les poulpes que les pêcheurs piègent en laissant des amphores dans l'eau ou les poulpes vont se réfugier la nuit, et la pêche d'éponges.


File:Ajim1.jpg


GUELLALA

On est loin de la zone touristique de la cote est. A tous points de vue.
Guellala est un village attachant dont le calme n'est rompu que par le chant des cigales et quelques palabres d'hommes autour d'un café.

tunisia47


File:Poteries guellala.jpg


C'est un coin réputé pour la poterie.
Nous découvrons un potier ancien presseur d'huile d'olive, qui est un vrai personnage.
C'est Mr Ali Baba, connu dans toute l'île.

tunisia64


Il aurait plus de 90 ans et 4 femmes. Pas plus que les lois coraniques ne lui permette nous explique -t-il, de la malice plein les yeux.


tunisia61

Mr Ali Baba nous fait aussi visiter son ancien moulin à huile encore en état de fonctionnement.
sauf qu'il n'y a plus de chameau pour faire avancer la meule.

tunisia36



SEDOUIKECH

Sedouikech est un petit village ou l'on trouve une originalité :


une mosquée souterraine

File:Djerba, unterirdische Moschee Foto Nr.03.jpg


LES PLAGES


A djerba on a l'embarras du choix.
Il y a celles plutôt soignées des hôtels prives concentrés autour de la zone touristique, et d'autres publiques fréquentées par les djerbiens.

Quelques exemples :


File:Djerba sunset palms.jpg


File:Djerba el mouradi menzel hotel beach-4.jpg


File:Djerba el mouradi menzel hotel beach-3.jpg


LA BALLADE EN CHAMEAU-DROMADAIRE

Que tous les sensibles du bas du dos s'abstiennent pour les longues ballades.
C'est marrant et ça fait des photos sympas.
Mais le soucis c'est que sur un chameau on a les jambes écartées au maximum, et pour un peu que vous tombiez sur un animal un peu turbulent, c'est le Paris -Dakar sur 4 pattes.
Les nôtres nous ont tout fait.
Arrêt force dans les broussailles qu'ils adorent brouter. Bonjour les égratignures pour nous.
Refus d'avancer puis démarrage au quart de tour ou on s'accroche à... pas grand chose car il n'y a rien pour se tenir.
Les chameaux, et dromadaires sont des coquins pour qui ballader des touristes n'a qu'un seul intérêt, pouvoir s'arrêter quant ils le souhaitent pour se faire des encas d'arbustes divers et d'oliviers.
Pour couronner le tout nous sommes partis vers 10 h du matin, et a midi, il faisait 45 degrés !
Je m'en suis sorti en marchant en canard pendant une heure.
Un conseil : pas de pantalons serres, qui coupent la circulation en haut des cuisses, étant donne l'écart maximum des jambes, un chapeau obligatoire, et pas plus de 2 h pour une première fois.


File:Djerba01.jpg


Magreb_7

Posté par Sunhae à 02:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

MARIAGE ET PLAISIRS DJERBIENS


LE MARIAGE DJERBIEN

Magreb_1

Nous avons eu le grand honneur d'être invités à un mariage djerbien, appelé la jeloua.
Dans la famille de notre guide, Salahedine.
La pratique est plutôt rare, c'est pourquoi il est propose des simulacres de mariages djerbiens aux touristes, sorte de pièces de théâtre promue par le tourisme local.
Pour nous, c'était du " vrai " et l'expérience est inoubliable.


Henné de fête
(En tant que touristes, on peut se faire faires ces dessins aux mains et aux chevilles un peu partout)

File:Maine henne.jpg


Un mariage djerbien réunit des centaines d'invités, parfois des villages entiers.
L'ensemble des dépenses est colossal. Certains s'endettent à vie pour y faire face.
Les festivités durent une semaine. Mariage religieux à huit-clos, arrivée de la mariée dans sa nouvelle maison (celle de la famille de son mari), et fête publique en présence des invites.


Petite fille à un mariage djerbien

File:Fille mariage Djerba.jpg


De nuit, nous avons du parcourir à pieds des kms à travers des chemins ensables, sous un ciel étoilé absolument magnifique.

Nous sommes arrivés au Houch de la fête, et nous nous sommes assis à même le sol de sable, séparés en 2 camps hommes et femmes, autour d'une grande piste rectangulaire.
Le père du marié ouvre la fête en tirant des coups de fusils et les musiciens arrivent vers minuit.


File:Troupe folklorique 2.jpg


La mariée elle, arrivera plus tard à dos de chameau selon la tradition.
Elle parcourera ainsi plusieurs kms (de sa maison natale à sa nouvelle maison).

File:Cérémonie jeloua.jpg


File:Mariage djerbien.jpg



LE THÉ A LA MENTHE ET AUX PIGNONS


Présent tout au long de la journée, le thé est une institution bien évidemment.



File:Tunisian Tea with pine nuts.jpg


Accompagné de pâtisseries...

File:Patisserie tunisienne.jpg




LA CUISINE


La cuisine tunisienne est délicieuse, le problème c'est le piment !
Présent dans la grande majorité des plats.


Petit restaurant modeste à Midoun

tunisia55


Simple et bon, le sandwich Oeuf-thon est ce qu'il y a de plus populaire en Tunisie et à Djerba.
Accompagné d'une salade de tomates et concombres.


File:CZZSVg018348-03.JPG


Ojjas aux boulettes de viande

File:Ojjaauxboulettes.jpg


Tajine


File:Tajine tunisien.JPG


Assidat zgougou

File:Assidat zgougou.jpg


Et bien sur la Boukha, l'alcool de figues tunisien, trouvable dans quelques rares commerces de l'île.
Le commerce de l'alcool étant très mal vu.
(on peut cependant trouver du vin, de la bière et des alcools occidentaux dans tous les hôtels).

File:Boukha detail.jpg


LE HAMAM


A Midoun et Houmt Souk, il est facile de trouver des hamams ou vous pouvez faire l'expérience de ces bains qui bien sur, ont peu de chose a voir avec les hamams et spa des hôtels.
C'est rustique et parfois même un peu délabré, mais l'authenticité est la.
Et on se lave exactement comme le font les djerbiens depuis des siècles.

On vous recommande le massage un peu muscle qui vous y est propose.
Hommes et femmes n'y vont pas aux mêmes moments d'ouverture. En général pour les femmes c'est le matin, et pour les hommes, le soir.

File:Hamam dsc05370 nevit.jpg



Afrique_2




Posté par Sunhae à 05:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 février 2009

ITINERAIRES SAHARIENS

De Djerba, il est facile d'organiser une ballade dans le Sahara.
Soit vers le Sahara de l'ouest, en direction de Tozeur, soit vers le Sahara du sud en direction de Tataouine.



tunisia53


Dans un cas comme dans l'autre préférez la ballade indépendante avec un guide et une voiture, plutôt que l'excursion de masse en bus qui vous arrêtera à quelques musts très " bateaux " sans que vous puissiez avoir aucun contact avec la population.
Vous pouvez très facilement trouver des véhicules de location à Djerba, et dans chaque agence, on vous proposera des guides spécialisés " Sahara " si vous le demandez.

gif_meteo_019 gif_meteo_019 gif_meteo_019


Voici les 2 itinéraires Sahara du Sud et de l'ouest, qui réunissent à mon avis tous les incontournables du Sahara Tunisien.

Ici une carte d'ensemble détaillée pour suivre ces itinéraires :

http://lexicorient.com/tunisia/map02.htm

Palmiers_2

Conseil important :

Avant votre ballade, il faut penser à amener 3 litres d'eau par jour et par personne.
J'ai bien dit 3 litres.
Entre les villes, il y a de longues distances ou on ne peut pas trouver d'eau.
Et si vous partez comme nous en plein été, le Sahara c'est 50 degrés des 10 h du matin.
Je vous rassure c'est tout à fait faisable à condition de respecter à la lettre les recommandations suivantes :

Boire régulièrement et vous astreindre à avaler un peu de sel pur ou un aliment très sale (genre biscuits apéritifs) toutes les 2 heures.
Tous les médecins vous le diront, par cette température, boire ne suffit pas. Ceci est particulièrement vrai pour les enfants et les personnes âgées qui peuvent se déshydrater plus rapidement.
Vous assurer que la clim de votre voiture de location n'est pas en panne.
Surveillez votre jauge et faire le plein dans les villes.
Vous enduire de crème solaire, même si vous ne restez pas en plein soleil.
Ne pas rester plus de 30 mns défilée en plein soleil.
Amener avec vous du papier toilette qui n'existe pas dans le Sahara hormis dans les grandes villes.
Ça peut paraître idiot mais se laver à la main avec un filet d'eau a la manière de l'autochtone, c'est pas forcement pour tout le monde.

soleil_005

Si vous suivez ces conseils vous vivrez une expérience sublime.
Et je peux vous garantir que la seule rencontre avec les habitants du Sahara vaut ces désagréments au centuple...


tunisia13


Itinéraire Sahara de l'ouest

Toujane, Matmata, Douz, Kebili, Tozeur, les oasis de montagne

En 1 jour : jusqu'à Matmata aller-retour
En 2 jours : jusqu'à Kebili aller retour
En 3 ou 4 jours  : jusqu'aux oasis de montagne



A partir de Djerba, prendre le bateau avec votre voiture à Ajim pour Jorj sur le continent tunisien.
La traversée dure 15 mns (plusieurs par jour, à peu près 15 E).
Prendre la direction de Toujane.

Voici la route que vous emprunterez :

File:Matmata okolica.jpg


the_tunisia5


Toujane ne présente pas un intérêt phénoménal, si ce n'est celui de pouvoir manger, acheter de l'eau si nécessaire.

Entre Toujane et Matmata, vous trouverez quelques habitations isolées avec quelques animaux à l'extérieur.
Arrêtez vous ! et allez saluer ces habitants pour qui l'une des grandes joies est d'accueillir les voyageurs de passage.
Cette tradition d'hospitalité berbère est vraiment unique.
On vous lave les mains à l'eau de fleur d'oranger, on vous propose de vous reposer et de boire le thé a la menthe, puis on vous fait visiter la maison, il n'est pas rare d'être invite pour le repas du soir et même à dormir. Tout ça bien sur sans vous connaître et sans rien demander en échange.


tunisia32


tunisia56


Si vous voulez faire plaisir offrez leur des échantillons de parfum et surtout des crèmes pour les mains style nivea. Non seulement ça vient d'Europe donc c'est déjà du rêve en tube, mais en plus ils n'auront jamais les moyens de s'offrir ces produits de " luxe".
J'ai vu des femmes pleurer de joie devant de simples échantillons.

A une 15 aine de kms après Toujane vous arrivez à Matmata.
Matmata est un village de 1800 habitant situé à 40 kms de l'aéroport de Gabes.



File:IMGP8508.JPG


La grande célébrité locale ce sont les troglodytes.
Un habitat traditionnel creusé dans la roche que les berbères de la région habitent depuis des siècles. Des qu'on y pénètre, la fraîcheur est tout simplement divine.

Troglodytes de Matmata

File:Matmata - Tunisia.jpg

Cuisine

File:Matmata Berber kitchen.jpg

Chambre

File:Matmata Berber room.jpg

Cour intérieure

File:Imgp8520.jpg


Cette ville est devenue particulièrement populaire en 1977, car le tournage de la guerre des étoiles y a été réalisé.
Plus précisément sur les lieux de ce qui est devenu un hôtel troglodyte
.
Sans y dormir vous pouvez demander à le visiter.

C'est l'hôtel Sidi Driss

File:Hotel Sidi Driss-underground view only.jpg


Si vous n'avez qu'une journée, il faut rentrer à Djerba.
(3 h à peu près de trajet)

Sinon vous pouvez poursuivre pour Douz.

Les paysages immenses comportent de moins en moins de végétation.
Et on est un peu saisit par ce grand " RIEN ".

the_tunisia6

Sur des kms et des kms rien d'autres que des collines pelées, quelques maigres arbustes et aucune trace de civilisation, si ce n'est le goudron de la route.

Lorsqu'on approche enfin de Douz, ca y est on est en plein désert de sable.

File:Douz desert.jpg

Douz est une ville de 30 000 habitants qui dispose d'un grand avantage par rapport aux villes avoisinantes, sa terre y est fertile et très propice à la culture du Palmier dattier : la grande ressource locale en plus du tourisme.

Fichier:Dates on date palm.jpg

j


Médina

File:Tozeur - Medina's entrance.jpg

La ville accueille l'un des marchés les plus caractéristiques du pays où sont quotidiennement vendus des produits artisanaux mais aussi, une fois par semaine, des ânes et des dromadaires.
On y trouve également un musée ethnique qui illustre la vie des peuples qui vivaient dans le désert.

Palmiers_1

Chaque année se déroule aussi  le Festival international du Sahara.
Rassemblant les tribus nomades de Tunisie, d'Algérie, de Libye, d'Égypte, de Jordanie, du Koweït et une équipe française de jockeys de dromadaires.
La manifestation folklorique, qui dure quatre jours, chaque fin decembre, se déroule à la manière de Jeux olympiques du désert. (courses de chevaux et de dromadaires, mariage et concours de poesie).

Oasis de Douz

File:Douz palm oasis.jpg


File:Douz-souk.jpg

jPuis Kebili et Tozeur apparaissent.
c'est dans la  région de Tozeur que les infrastructures hôtelières sahariennes sont les plus développée.
Vous pouvez vous y arrêter pour la nuit.

Tozeur est une ville de 32 000 habitants qui possède un riche passé religieux.
Elle passe aussi pour etre une ville d'intelectuels du désert comme en témoignent ses nombreux marabouts.
La ressource principale de la ville est la production de dattes.

Recolteur de dattes

Fichier:Tozeur-palmeraie.jpg

Minaret

File:Minaret - Tozeur.jpg

L'avenue Bourguiba

File:Tozeur Avenue Habib Bourguiba.JPG

Centre ville

File:Tozeur 4745.jpg


Portrait d'El Kacem Chebbi au Belvédère

File:Tozeur AQChebbi.jpg

On y trouve egalement Le musée Dar Cheraït, premier musée privé tunisien fondé en 1990 qui abrite une collection de nombreuses œuvres d'art et d'ustensiles témoignant de la vie des familles tunisiennes.

Musée Dar Cherait

Fichier:Dar Cherait.jpg

Le zoo du désert héberge toutes sortes d'animaux du désert : serpents, scorpions, fennecs, gazelles, chacals, couple de lions et l'immanquable chameau qui boit du Coca-Cola, curiosité locale des touristes.


Mur de brique traditionnel

Fichier:Tozeur 4752.jpg



La région de Tozeur c'est aussi les 3 oasis de montagne, les plus grands de Tunisie.
C'est dans cette région qu'a été tourné le film " Le patient anglais ".
Ces 3 oasis  presque à touche-touchetouche-touche sont situés à 70 kms à l'ouest de Tozeur.

arbre29

L'oasis de Chebika

Le nouveau village de Chebikka (l'ancien a été abandonné), est composé de quelques rues autour de la place du marché.

Fichier:Chebika chute.jpg

L'oued canalisé vers le village

Fichier:Canalisation.jpg


L'oasis de Midés

Il est situé à 60 kms de Tozeur.
L'ancien village de Midés a été abandonne en 1969 quand d'importantes inondations ont fait 400 morts.
L'actuel village a été reconstruit au centre de la palmeraie.

Fichier:Oasis de Mides 2005.JPG


L'oasis de Tamerza

Situé à 70 kms de Tozeur.

L'ancien village a lui aussi été abandonné pour les mêmes raisons qu'à ChebikkaChebikka.
Seul le marabout (en blanc) est encore utilisé.


Fichier:Tamerza marabout.jpg

La cascade près du village

Fichier:Tamerza cascade.jpg


Pour le retour vous pouvez suivre exactement le même itinéraire mais cette fois en vous arrêtant pour dormir à Kebili.

Kelili, 18 650 habitants est un village étape pur la découverte du désert.
Son oasis (le plus grand de la région), comporte 100 000 palmiers.
La ville tout comme Tozeur est un centre important de production de dattes.

L'entrée de l'oasis

Fichier:Entrée Oasis-Kebili.JPG



Itinéraire Sahara du Sud

Zarzis, Tataouine, Ksar Chenini, Ksar Douiret, Ksar Ouled Soltane
En 1 journée : jusqu'à Zarzis
En 2 ou 3 jours jusqu'à Tataouine et ses ksars


De Djerba, il faut rejoindre Zarzis en prenant la route sur la mer (la même que celle que vous avez pris en arrivant de l'aéroport).

Zarzis mérite qu'on y passe quelques heures.
Cette ville de 70 000 habitants appelée parfois " la petite émeraude " doit son surnom au fait que sa presqu'ile est recouverte d'oliviers et de palmiers.
Sa production annelle d'huile d'olive est de 11 900 tonnes.

File:Tunesien Zarzis 5.jpg

File:Tunesien Zarzis 1.jpg


Synagogue

File:Zarzis Synagogue.JPG


File:Zarzis2007 img 5815.jpg


Puis en route pour Tataouine.

Le paysage est de plus en plus sableux et isolé.

File:Zarzis2007 img 5838.jpg


Essayer d'arriver à Tataouine un lundi ou un jeudi, car c'est ces jours-la qu'a lieu le grand souk, un des marchés les plus pitoresques de Tunisie.

A Tataouine, vous pourrez trouver un hôtel sans difficulté.
Cette ville de 60 000 habitants qui a conservé une architecture traditonnelle, est surtout célebre pour ses Ksars.
Ce sont des greniers à grain, fortifiés et creusés dans la roche qui datent du 15 éme siècle.
Il y en a 150 autour de Tataouine.

Voici les plus typiques :

Ksar Chenini

File:Chenini (4).JPG


File:Chenini-tunisia.jpg


The image “http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/e/eb/Vue_de_Chenini.jpg” cannot be displayed, because it contains errors.


Ksar Douiret


File:Ksar Douiret (28).JPG


File:Ksar Douiret (30).JPG


File:Ksar Douiret (34).JPG


Ksar Soltane

File:Ksar Ouled Soltane 01.jpg


File:Ksar ouledsoltane06.jpg


Afrique_2




Posté par Sunhae à 04:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]